Insécurité à Kwamouth : l’envoyé spécial du chef de l’État aux arrêts

La mission de l’envoyé spécial de Félix Tshisekedi dans les conflits communautaires Teke-Yaka dans le territoire de Kwamouth tourne au vinaigre. Accusé d’être en connivence avec la milice Mobondo, le roi mini Kongo, Fabrice Zombi est arrêté par les services de sécurité à Kinshasa.

Le roi mini Kongo est aux arrêts depuis quatre jours au Camp Tshatshi alors qu’il était invité à participer à une réunion sur la situation sécuritaire à Kwamouth, a révélé son avocat.

A en croire Senghor Malemba, porte-parole du Royaume mini Kongo, l’arrestation du roi Fabrice Zombi a des raisons purement politiques et sollicite l’implication du chef de l’État.

” La communauté de l’espace Grand Bandundu en général et en particulier la cour royale mini Kongo dénonce avec dernière énergie l’arrestation de leur roi, Sa majesté Kavabioko Fabrice Zombi appelé à une réunion à CNS puis placé en détention au Camp Tshatshi sans visite de sa femme, de ses enfants, ni même les avocats”, a déclaré le porte-parole du Royaume mini Kongo.

Senghor Malemba fait savoir que Fabrice Zombi est un témoin avéré de la situation qui prévaut à Kwamouth dont certains politiciens qui ne veulent pas de la tenue des élections, sont impliqués.

Rappelons que la milice Mobondo est née à la suite du conflit entre deux ethnies (Teke et Yaka). Elle continue de semer la terreur dans le grand Bandundu avec des attaques ciblées contre des paisibles populations. Ce conflit a atteint la périphérie Est de la ville de Kinshasa où un chef coutumier a été décapité.

Mondo Gbado