RDC/Goma : la société civile exige la démission du gouvernement Sama 

La société civile de la ville de Goma est montée au créneau et exige la démission de Sama Lukonde, chef du gouvernement pour son échec d’assurer la souveraineté de l’État à Bunagana, une cité longtemps occupée par le M23.

Ce lundi 12 mai 2023, cela fait une année jour pour jour depuis que cette localité est sous contrôle des rebelles de M23. Ce qui a plongé la population de ladite cité dans une misère sans précédente.

Cette société civile estime que le gouvernement central a failli à sa mission de garantir la souveraineté nationale dans ce coin du pays d’où il est appelé à démissionner.

” Vu les efforts diplomatiques et les tentatives des offensives militaires et diplomatiques ont échoué, la société civile et la population de l’est de la RDC, exigeons : la démission du gouvernement central car, n’étant pas en mesure d’assurer la souveraineté et l’intégrité du patrimoine national congolais”, a déclaré Marien Ngavho, président de la société civile de Goma.

Par ailleurs, la société civile appelle les FARDC à lancer des attaques contre les positions de M23 et ADF en vue de faciliter le retour des déplacés.

” Nous demandons aux forces de défense et sécurité de la RDC, sans compter aux forces régionales et autres, de lancer les offensives et nettoyage de la position de M23 et ADF pour ainsi faciliter le retour des déplacés de l’est de la RDC dans leurs entités et procéder à la réouverture de la route Goma-Butembo-Bunia-Kisangani en vue de la reprise des échanges commerciaux”, a martelé Marien Ngavho.

Il sied de rappeler que c’était dans la nuit du 12 au 13 juin 2022 que la cité de Bunagana tombait entre les mains des rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, après d’intenses affrontements avec les forces armées de la République démocratique du Congo.

Mondo Gbado