RDC : Mise au point de Félix Tshisekedi sur la mission sombre de la force régionale de l’EAC

La force régionale de l’EAC déployée à l’Est de la RDC et le gouvernement congolais ne parlent pas le même langage du point de vue de sa mission sur le sol congolais. Alors que Kinshasa attend de celle-ci une mission de représailles contre le M23, cette force dit ne pas s’inscrire dans cette logique.

Au cours d’un point de presse conjoint avec son homologue botswanais à Gaborone, le président Félix Tshisekedi a remis les pendules à l’heure sur le mandat de cette force régionale.

Le chef de l’État déclare qu’aux termes du mandat confié à la force régionale, prévu au mois de juin prochain, si elle ne présente pas le résultat attendu, elle sera obligée de quitter le sol congolais.

” Comme le mandat s’achève au mois de juin, si à cette date nous constatons que le mandat n’est pas rempli, nous allons décider de raccompagner ce contingent venu à la rescousse de la RDC avec honneur et le remercier pour avoir essayé d’apporter leur part à la solution de la paix en RDC”, renchérit Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, le président congolais dénonce la cohabitation entre la force régionale et les rebelles du M23 dans certaines localités.

” Aujourd’hui dans certaines localités, il y a une cohabitation observée entre le contingent de l’EAC et les terroristes du M23, ce qui n’était pas prévu dans le programme”, déclare le chef de l’État.

Faisant mention au commandant démissionnaire de la force kényane, Félix Tshisekedi dit être surpris des raisons avancées par ce dernier et condamne le Kenya d’avoir désigné un nouveau commandant sans consultation.

” (…) Le général Jeff Nyagah qui a démissionné de manière spectaculaire, nous surprenant tous en parlant de menace ; des menaces auxquelles il nous a jamais fait part. Pourquoi il ne nous a pas fait part de ces menaces ? Lui-même le sait. Lorsqu’il décide de quitter la RDC, le Kenya désigné directement un autre commandant de la force sans consultation comme si cette force n’appartient qu’au Kenya. Il y a manifestement un problème. On doit clarifier la situation”, déplore Félix Tshisekedi.

Rappelons que la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) avait décidé d’envoyer ses troupes en RDC. Auront-elles la mission de traquer les rebelles du M23 ? Affaire à suivre.

Mondo Gbado