Kenya : la cour suprême confirme l’élection de William Ruto

C’est ce lundi 5 septembre 2022 que la cour suprême kényane a confirmé William Ruto comme vainqueur de l’élection présidentielle du 9 août dernier. Une élection contestée par la classe politique kényane voire quelques membres de la commission électorale nationale.

C’est une décision unanime. Les recours sont par la présente rejetés. En conséquence, nous déclarons le premier défendeur (William Ruto, ndlr) président élu“, a déclaré Martha Koome, Présidente de la cour suprême.

De son côté, Raila Odinga, candidat malheureux à cette élection dit respecter la décision de la Cour suprême du Kenya, qui a rejeté ses accusations de fraudes et validé la victoire de son rival William Ruto, même s’il la désapprouve avec véhémence.

Nous avons toujours défendu l’État de droit et la constitution. À cet égard, nous respectons la décision de la Cour bien que nous désapprouvions avec véhémence sa décision aujourd’hui”, a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’ensemble des arguments avancés par le camp Odinga ont été rejetés. Certaines accusations n’ont pas été prouvées selon la Cour, au motif que les irrégularités dénoncées n’étaient pas d’une ampleur suffisante pour affecter le résultat final.

La présidente de la Cour suprême a affirmé qu’aucune preuve crédible n’avait été apportée du fait que les serveurs de la commission électorale aient pu être piratés ou de l’existence d’une conspiration qui aurait été organisée afin de falsifier les formulaires de résultats, comme l’affirmait le camp Odinga.

Le candidat confirmé par la cour suprême dit tendre la main fraternelle à ses adversaires en vue de travailler pour un Kenya uni.

Nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes des Kényans. Unissons-nous pour faire du Kenya un pays que tout le monde sera fier d’appeler sa maison“, a-t-il déclaré depuis sa résidence.

Selon la Constitution kenyane, la prestation de serment du nouveau président devrait avoir lieu le 13 septembre prochain.

Le 15 août dernier, le vice-président sortant William Ruto était déclaré vainqueur d’une des élections les plus serrées de l’histoire du Kenya. Il remportait ainsi l’élection avec 50,49% des voix contre 48,85% de son rival Raila Odinga.

Ces résultats ont été boycottés par ce dernier. Néanmoins, les deux camps s’étaient engagés à respecter la décision de la cour suprême, connue pour son indépendance.

Didier MONDO