RAM : Le MDVC exige la restitution des fonds prélevés

Alors que le gouvernement Sama Lukonde, sous l’impulsion du chef de l’État Félix Tshisekedi, venait de suspendre les prélèvements du registre des appareils mobiles (RAM), le mouvement d’élites pour la démocratie et le vrai changement (MDVC) estime que cette décision ne suffit pas.

Dans une déclaration faite ce dimanche 20 février 2022 à Kinshasa, le secrétaire général de ce parti politique d’opposition extraparlementaire, Augustin Bisimwa,  indique que son parti exige la restitution des sommes perçues pour le RAM. Ce dernier affirme même avoir déjà saisi le tribunal à cet effet.

“Le MDVC réclamait la restitution des fonds retenus illégalement auprès du petit citoyen qui souffre énormément. A partir du moment où la mesure tombe, le MDVC continue à mettre pression jusqu’à ce que l’on arrive à restituer les fonds perçus illégalement. Il vous souviendra que le parlement avait reconnu qu’il s’agissait là d’une escroquerie”.

Il sied de noter que dès le 1er mars prochain, les usagers des appareils mobiles en République démocratique du Congo ne seront plus facturés par cette taxe très controversée depuis sa mise en application il y a une année.

Didier MONDO