Nord-Ubangi : Et quand l’expansionnisme électoral se heurte aux idéaux tribalo-ethniques

A peine au virage de prochaines élections générales en RDC, certains politiciens débarquent avec des visées expansionnistes de leur électorat, d’autres se comportent en conquérants brandissant les idéaux tribalo-ethniques.

Le scénario du secteur d’Otto-Mbanza, dans le territoire de Mobayi-Mbongo, présage une idéologie démocratiquement immature de politiciens originaires. Chacun brandit les arguments de terrains conquis d’avance pour la simple raison qu’ils sont originaires !

En effet, la nomination d’un chef de secteur divise les politiciens du territoire de Mobayi-Mbongo. Dans la perspective des prochaines élections, le député provincial Mokili Agiwe Numerode s’active sur terrain avec une réalisation de quelques ouvrages en faveur de la population de Mobayi-Mbongo. Étant donné que le secteur d’Otto-Mbanza s’y trouve, il entreprend en “Guillaume le Conquérant” son expansion électoraliste avec quelques coups bas sous la bénédiction de L’Exécutif provincial.

La contre attaque sulfureuse

Alors que Mokili Agiwe réussi son coup obtenant le remplacement du Chef de ce secteur par celui de son obédience, la tension monte d’écran dans les états majors des politiques originaires du secteur.

Ces derniers mettent les stratégies de contre-offensive utilisant malheureusement la seule carte à leur disponible : “la politique non originaire“. Les idéaux tribalo-ethniques prennent le dessus de tout discours. Deux députés du coin y mettent en place un mariage de contre nature pour y arriver.

Les élus du coin, honorables José Ngbanyo, député national, et Héritier Kamele, député provincial, mobilisent pour barrer la route à la “manœuvre” de l’honorable Mokili Numerode. Ils optent pour remplacement du chef de secteur, Monsieur Tagbia, que soutien Numérode Mokili du regroupement Zaïre.

Profitant de la rupture FCC et Zaïre, ces deux élus réussiront à faire signer au Chef de l’Exécutif provincial du Nord-Ubangi un arrêté portant nomination d’un nouveau chef de même secteur, Alpha Kagiombali Kolingba.

L’installation à la va-vite de ce précieux chef de secteur ce 30 novembre dernier sera de la poudre aux yeux pour la population de Pambwa, chef-lieu administratif du secteur d’Otto-Mbanza, qui réserva une farouche résistance à la délégation de l’Administrateur du territoire de Mobayi Mbongo, Jean Pierre Boka.

Désemparé par la prise de position surprise de la population d’Otto-Mbanza, l’honorable Héritier Kamele Penge, rentre dans sa carapace tête courbée ! Et le maître de la cérémonie avortée, l’administrateur du territoire de Mobayi-Mbongo, se contente de faire rapport à sa hiérarchie sans commentaires à la presse.

Ce ballon d’essai d’affrontements politiques pour un seul secteur annoncent des remous fulgurantes électoralistes dans le Nord-Ubangi.

Emmanuel MOMOTOY