Nord-Ubangi : L’Exécutif provincial appelé à utiliser à bon escient le fonds de l’imputation sécuritaire

C’est le geste de son homologue du Sud-Ubangi qui sonne la révolte. Certes, les provinces bénéficient de même traitement du gouvernement central, mais ne posent pas les mêmes gestes!

Le Nord-Ubangi, à l’instar d’autres provinces du pays, a bénéficié d’un montant de 2.500.000.000 FC équivalent à 1.250.000$ sous la rubrique “imputation à la sécurité de province“.

D’après le lanceur d’alerte qui a requis l’anonymat, cet argent octroyé par le pouvoir central vise la dotation des services de sécurité et des gouvernorats de 26 provinces du pays des mobilités et équipements leur permettant de bien mener leur mission.

Ce dernier se pose une et mille questions sur “ce qu’on a fait de cet argent“, car, souligne-t-il, le Nord-Ubangi a été l’une des premières provinces à “être servi” plus ou moins 2 mois passés!

Le silence et l’étonnement caractérisent les attitudes à l’Exécutif provincial où tout se confond à la personne du gouverneur de province. Même son porte-parole, Ernest Fila Bangato, vers qui il renvoie ce dernier temps les questions de la presse laisse éclater sa surprise.

“C’est une surprise pour moi. Si le Nord-Ubangi avait réellement reçu cet argent, je serais informé même à 00,5% et je ne pouvais pas être totalement déconnecté comme je le constate. Pour moi, je considère que c’est une fausse blague”

Le même scénario est observé du côté de la Représentation provinciale à Kinshasa. Une sorte d’ambassade du Nord-Ubangi qui permet au gouverneur Izato Nzege en éternelle mission de gérer à distance la province. Toutefois, une source proche de cette représentation affirme que le gouverneur serait dans les manœuvres d’acquisition de “5 véhicules” quant à ce!

Du côté de l’Assemblée provinciale, on reste attentiste. Les sources proches du bureau de la première institution provinciale disent avoir appris la nouvelle et réalisent qu’il y a jusque-là “aucun signe chez nous alors qu’ailleurs il y a déjà des réalisations avec cet argent“.

Est-ce une nouvelle matière de la session parlementaire en cours à l’Assemblée provinciale? Le gouverneur Izato Nzege va-t-il surprendre et taire les soupçons continuels sur sa gestion? Les lignes politiques vont certainement bougées à l’approche des élections générales de 2023.

Emmanuel MOMOTOY