Nord-Ubangi : Paralysie des activités scolaires ça et là dans la province du Nord-Ubangi

Grincement des dents des enseignants des territoires de businga, yakoma, Mobayi-Mbongo, Bosobolo y compris ceux de la commune de Molegbe, à 15 km de Gbadolite,chef lieu du Nord-Ubangi.

À Businga, territoire à 140 km de Gbadolite,les professionnels de la craie réclament le paiement de leur salaire du mois de décembre 2023 au près du gouvernement central via“la caritas développement/Molegbe” avant de reprendre le chemin de l’école.

Nous avons séché, lundi 22 janvier 2024 le travail pour réclamer notre salaire du mois de décembre 2023 que le gouvernement Congolais refuse de payer via notre opérateur de paie qui est la “caritas développement Molegbe”. Avant de reprendre les cours, nous exigeons la paie de deux mois,celui de décembre 2023 et celui de janvier 2024,”,indique François Kangini, représentant des teneurs de craie de cette partie du Nord- Ubangi.

À yakoma,territoire à 200 km du chef lieu du Nord-Ubangi,les cours sont perturbés depuis deux mois déjà.

Ce sont des enseignants volontaires qui dispensent les cours,d’autres par contre préfèrent rester carrément à la maison faute au paiement de leur salaire du mois de décembre 2023 et de janvier 2024 que caritas assure”, indique Nicolas-précieux Nvale du syndicat Espoir du territoire de Yakoma.

À Molegbe, l’une des communes de la ville de Gbadolite,les enseignants payés par caritas développement Molegbe ont boycotté les cours depuis lundi, 29 janvier 2024 réclamant au près du gouvernement central la paie du mois de décembre 2023 et de janvier 2024.

Dans une déclaration collective,les teneurs de la craie de cette partie de la ville disent constater les irrégularités dans le processus de leur paie et décidément, ils ont séché et paralysé les activités scolaires. Nous réclamons la paie de décembre 2023 et celle de janvier 2024 avant de reprendre le chemin des cours”,a signifié Marc Ndongo, représentant des enseignants grévistes.

Notons que cette perturbation des activités scolaires intervient juste au moment où les élèves passent les examens du premier semestre conformément au calendrier scolaire en vigueur.

DUTIMO DIDA