RDC : le roi Philippe exprime ses regrets pour les exactions et humiliations causées par le colonialisme 

A Kinshasa depuis le mardi 07 juin, le roi des Belges a eu du pain sur la planche ce mercredi, deuxième jour de sa première visite en République démocratique du Congo.

Dans un discours prononcé devant les élus nationaux, le roi Philippe a reconnu solennellement les discriminations et le racisme du régime colonial.

Le régime colonial, basé sur l’exploitation et la domination, était celui d’une relation inégale, en soi injustifiable, marqué par le paternalisme, les discriminations et le racisme. Il a donné lieu à des exactions et à des humiliations“, a déclaré le souverain.

Accompagné de la reine Mathilde, Sa majesté avait débuté son périple du jour au Mémorial aux anciens combattants, où il a décerné une décoration au dernier ancien combattant congolais encore en vie de la Force publique belge ayant participé à la seconde guerre mondiale.

Le roi s’est ensuite rendu au musée national de la République démocratique du Congob où il a remis un masque géant kakuungu, qui était utilisé pour des rites d’initiation de l’ethnie suku.

Le couple royal s’envole ce jeudi 9 juin pour Lubumbashi puis à Bukavu où il visitera, dimanche, la clinique du gynécologue Denis Mukwege, prix Nobel de la paix en 2018 pour son action en faveur des femmes victimes de viols.

Notons que cette visite royale, la première depuis celle en 2010 d’Albert II, père de Philippe a été deux fois reportée à cause de la pandémie de Covid-19, en 2020, puis en raison de la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine au début de cette année.

Didier MONDO