RDC : Vital Kamerhe de retour à Kinshasa

Remis en liberté provisoire le 06 décembre dernier et autorisé à se faire soigner à l’étranger, le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe a regagné Kinshasa ce lundi le 18.04.2022.

La cour de cassation, avait convoqué une audience le lundi 11 avril, à l’issue de laquelle elle a cassé l’arrêt de la Cour d’appel du tribunal de Kinshasa-Gombe, qui, le 16 juin 2021, avait condamné Vital Kamerhe à 13 ans de prison pour détournement de fonds et corruption.

Pour motiver sa décision, la cour de cassation avait évoqué une violation du droit de la défense. Selon les magistrats de cette juridiction que Kamerhe et ses co-accusés ont saisi au début du mois de juillet 2021, la cour d’appel a statué sur la base d’une notification de date d’audience alors qu’elle aurait dû citer le prévenu. L’affaire a donc été renvoyée devant la cour d’appel qui devra être autrement composée que lors du précédent jugement pour rouvrir le procès sur le fond.

Pour rappel, tout a commencé le 8 avril 2020, avec une convocation au parquet général de Matete de celui qui était directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi dans le cadre de l’enquête sur la gestion des fonds alloués au programme de 100 jours. A l’issue de cette audition, celui qu’on appelle affectueusement le pacificateur avait été conduit à la prison centrale de Makala. La nouvelle avait fait l’effet d’une bombe politique, tout comme celle de sa condamnation, deux mois après.

Didier MONDO