Nord-Ubangi : Spoliation de la résidence présidentielle de Bambu à Gbadolite, l’Assemblée provinciale tente d’arrêter l’hémorragie

Depuis un certain temps, les espaces privés et même publics de l’État sont devenus la proie de spoliation des services de cadastre et de titres immobiliers. Des actes de spoliation savamment entretenus notamment par l’exécutif provincial dans la ville de Gbadolite, chef-lieu de la province du Nord-Ubangi.

C’est ce que dénonce le Vice-président de l’Assemblée provinciale, Achille Kwangbo Guda dans un point de presse tenu ce vendredi 11 février 2022 au siège de l’Assemblée provinciale à Gbadolite.

Pour Achille Kwangbo Guda, les domaines privés et publics de l’Etat sont pour la pour la plupart de cas morcelés et vendus aux particuliers par la division provinciale de conservation des titres immobiliers qui oeuvrent avec celle de cadastre.

Ce qui est grave, selon lui, l’espace de la première et deuxième entrée de la résidence présidentielle de Bambu, espace à haute sécurité, est à ces jours la proie de la spoliation avec des constructions qui avancent à grands pas!

C’est un site de sécurité, un espace stratégique qui ne peut faire l’objet d’un abus orchestré par l’exécutif provincial du Nord Ubangi “, a-t-il dit

L’honorable Achille Kwangbo Guda a, dans ses propos, donné la position de l’Assemblée provinciale qui qualifie de nulle toute construction constatée dans la concession de la résidence présidentielle de Bambu à Gbadolite.

Cette concession est un domaine non lotissable, non construisable au regard de sa propriété publique ” a-t-il martelé avant d’appeler à une conscience collective, car “la dépouille du feu Maréchal Mobutu qui a bâti la ville de Gbadolite sera un jour rapatriée pour l’inhumation dans sa terre natale. Tout est possible qu’il y soit enterré, mais dans quel endroit si ce n’est dans un lieu hautement sécurisé comme l’espace en pleine spoliation “, a indiqué le Vice-président de l’Assemblée Provinciale du Nord-Ubangi.

A en croire l’honorable Achille Kwangbo, l’Assemblée provinciale du Nord-Ubangi a déjà alerté quiconque s’aventurierait dans la vente et achat ne serait-ce d’une partie de la résidence présidentielle de Bambu.

Depuis le 20 janvier dernier, le bureau permanent de l’Assemblée provinciale du Nord-Ubangi avait publié un communiqué officiel n° 008 interdisant tout acte tendant à spolier l’espace dit présidentiel de Bambu. Cependant, il s’observe l’intensité des constructions avec des allures inquiétantes dans cette concession. Et cette alerte vise à décourager ces actes dits “d’anti-valeurs”.

DUTIMO DIDA