JUSTICE/CPI : Une plainte déposée contre Joseph Kabila

Alors que les tendances à poursuivre l’ancien chef de l’État en justice ne sont plus d’actualité, l’association des victimes de Kamuina Nsapu, AVGK en sigle, refait surface et a déposé à ce jour, une plainte contre Joseph Kabila et sa bande, auprès du bureau du procureur de la Cour Pénale Internationale.

Dans son communiqué de presse de ce jeudi 16 septembre 2021, l’AVGK rappelle que cette plainte intervient après celle déposée en 2019 à l’Auditorat Général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC qui est resté sans succès.

“(… )Notre association a décidé et déposé ce jour auprès du bureau du procureur de la cour pénale internationale à la Haye au Pays-Bas la plainte au nom et pour le compte de 20.000 victimes desdits crimes contre les personnes : Joseph Kabila Kabange, en qualité de président honoraire et ex commandant suprême des forces armées de la RDC (…), Monsieur Evariste Boshab et Emmanuel Ramazani, tous anciens Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur pour leur rôle joué dans la conduite des opérations, Monsieur Kalev Mutomb, ex directeur de l’agence nationale des renseignements (ANR), Monsieur Alex Kande Mupomba, ex-gouverneur du Kasaï central “, peut-on lire dans ledit communiqué signé par Mhyrhand Mulumba, président de cette association.

Outre ces personnalités citées, certains chefs militaires sont concernés par cette plainte dont le général de brigade Assumani Kumba Issa, le général Mputela, le colonel Jean de Dieu Mambueni, le colonel Isaac Safari, le lieutenant-colonel Mahinga Gaga et le lieutenant- colonel Mahese Hanngi John.

Pour rappel, le feuilleton Kamuina Nsapu est un conflit armé né dans le Grand Kasaï en 2016 opposant les forces de l’ordre (armée et la police) aux partisans de la famille royale “Kamuina Nsapu”. Un conflit qui a causé la mort de plusieurs centaines de personnes et des milliers de déplacés.

Didier Mondo