RDC/CENI : Désignation des nouveaux animateurs, va-t-on finalement vers le bout du tunnel ?

En dépit de la saga de désignation controversée des confessions religieuses, le processus suit son court normal. L’heure d’officialisation des coulisses a-t-elle sonnée ? En tout cas, le marathon d’entérinement des nouveaux animateurs de la CENI est lancé à l’Assemblée nationale.

La Chambre basse du parlement congolais en a ainsi décidé ce jeudi 12 août 2021 au cours d’une plénière tenue à son siège au Palais du peuple à Kinshasa.

Les députés nationaux ont adopté le projet portant mise en place de la commission paritaire sur la CENI. Ladite commission n’aura que 48 heures pour statuer sur les différents dossiers individuels des personnes désignées conformément à l’article 12 alinéa 3 de la loi organique de la CENI.

Les conclusions de son travail sont attendus le samedi 14 août prochain au bureau et seront présentées à la plénière, probablement au début de la semaine prochaine.

Dans sa communication d’avant l’adoption de ce projet, le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia a fait savoir que toutes les parties prenantes ont déposé les dossiers de leurs délégués, sauf le Front Commun pour le Congo, FCC de Joseph Kabila.

Pour l’honorable Mboso Nkodia, tout en faisant référence au boycott de l’UDPS dans le passé, rien ne pourra empêcher le processus déjà enclenché.

 « Nous avons des impératifs légaux de mettre en place des organes de la CENI…Ceux qui veulent participer aux élections c’est leur droit, et ceux qui ne veulent pas participer c’est aussi leur droit ». Fin de citation.

Concernant les confessions religieuses, le Président de l’Assemblée nationale affirme que son bureau a reçu deux documents dont l’un déposé par les  confessions religieuses  dans l’ensemble et l’autre qui désigne un président et un membre de plénière par les 6 confessions religieuses par après !

Rappelons que la date du dépôt de rapport final de l’Assemblée nationale au Président de la République est prévue au 17 août prochain conformément au calendrier publié le 18 juillet dernier par la Chambre basse du parlement.

Emmanuel MOMOTOY