Nord-Ubangi: Un dépôt pharmaceutique de l’hôpital général de Karawa réduit en cendres dans un incendie

Un terrible incendie s’est déclaré dans la nuit de jeudi à ce vendredi 16 juillet à Karawa, un des secteurs du territoire de Businga situé à environs 210 Km de la ville de Gbado-Lite, chef-lieu de la province du Nord-Ubangi. Un feu d’origine jusque-là inconnue a embrasé le bâtiment abritant le dépôt pharmaceutique de l’hôpital général de référence de Karawa vers 3 heures du matin, d’après plusieurs témoignages concordants. Du côté bilan, pas de perte en vies humaines, le dégât matériel est très important.

A en croire le docteur Célestin Deambi, un médecin traitant de cet hôpital, joint au téléphone de liberatenews.info, ce sont les agents qui étaient à la garde qui ont signalé cet incendie. ” Quand on est arrivé, c’était impossible d’intervenir. Tous les intrants, les médicaments sont consumés et le bâtiment est détruit” a  affirmé Célestin Deambi. Pour ce médecin, la cause de l’incendie n’est pas connue.

” La cause, on ne sait pas encore, mais la foudre serait à la base puisqu’il a plu sérieusement. Il y avait beaucoup de foudre”, a-t-il souligné toujours au téléphone de liberatenews.info. Qualifiant les dégâts matériels de cet incendie de ” catastrophe” ce médecin plaide pour une intervention rapide des autorités en faveur des malades censés recevoir le traitement.

” Tous les médicaments sont partis en fumée. Même le pavillon chirurgical et privé. C’est la catastrophe. Il faut vite intervenir pour les malades qui sont en hospitalisation et aux soins intensifs” a-t-il ajouté.

Même son de cloche du côté de l’honorable Arthur Sedea Ngamo, député national et élu du territoire de Businga. Ce dernier a lancé un SOS via son compte twitter à l’endroit des autorités du pays et aux hommes de bonne volonté pour venir en aide à cet établissement sanitaire phare de la région.

Cet incendie surgit pendant que la communauté protestante de la 51e CEUM traverse une crise, sans précédent, née de la dernière élection du président communautaire au début de l’année. Et déjà certaines langues n’écartent pas l’hypothèse de ce conflit comme base de cet incendie, étant donné que l’hôpital général de référence de Karawa est sous la gestion communautaire. On ignore si les enquêtes ont été ouvertes en vue de dénicher l’origine de cet incendie.

Russell’ Ecce Homo