Nord-Ubangi : Délabrement de la RN 24, plus de dix gros véhicules des opérateurs économiques embourbés

C’est un véritable calvaire pour les usagers de la route nationale qui part de Businga jusqu’à Gbadolite, chef lieu du Nord-Ubangi.

Le tronçon compris entre Businga et Gbadolite,distant de 140 km est impraticable suite à des têtes de ravins et nids de poules qui se sont créés sur la chaussée.

À ce jour, plus de dix gros véhicules, poids lourds se sont embourbés et sont stationnés l’un après l’autre sur la route nationale comprise entre Businga et Gbadolite, chef lieu de la Province.

Nos véhicules ne savent pas rouler,ils sont embourbés et stationnés l’un après l’autre sur la voie publique devenue impraticable suite à des têtes de ravins et nids de poules qui se sont créés sur la route d’intérêt national,(…), alarment les opérateurs économiques du Nord-Ubangi qui s’interrogent sur l’existence de l’État censé réhabiliter cette route à partir de Businga, considéré comme porte d’entrée et de sortie de la ville grâce à son unique port.

Par ailleurs, par peur de poursuivre le traffic, les organisateurs économiques font stocker leurs marchandises et les entrepôts sont débordés au port de Businga.

Avec cette route, nos véhicules ne savent pas rouler sur la chaussée, nous sommes très désolés de payer les taxes et impôts qui ne contribuent à rien pour rendre accessible le tronçon Gbadolite-Businga et nous avons entreposé nos biens au port, ne savons à quel saint nous vouer,(…), disent les organisateurs économiques du Nord-Ubangi.

À ces derniers qui décrient cette situation d’ajouter :

Nous lançons un appel de secours aux autorités compétentes pour décanter au plus vite possible la situation qui va de mal en pis, et pensons que nos cris d’alarme vont devoir préoccuper la position des décideurs“, ont fait savoir des usagers routiers de la RN24, particulièrement les trafficants de cette voie publique devenue très délabrée.

Notons que la RN 24, distant de plus de 400 km va de Gemena (dans le sud Ubangi) jusqu’à Monga (dans le Bas- Uele) en passant par karawa, Mombanza, Boyasegese, Businga, loko, Gbadolite, Mobayi Mbongo, Kota-koli et Yakoma. Tout est impraticable et jusqu’ici l’on note zéro effort, zéro projet, zéro initiative, zéro vision afin de remédier à ce calvaire auquel est confrontée la population du Nord- Ubangi.

Ange Ndanyo