Kongo central : Le gouverneur dit non à la présence de Katumbi

” Tout congolais a le droit de circuler librement sur tout le territoire de la République, d’y établir sa résidence, de le quitter et d’y revenir”. Malgré ce dispositif constitutionnel, l’opposant Moïse Katumbi est considéré persona non grata et empêché de fouler la province du Kongo central.

Parti pour une tournée en vue d’installer les organes de son parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi s’est vu empêcher par un dispositif de la police nationale qui a barricadé la route.

La police a signifié au président de Ensemble pour la République qu’il ne peut pas arriver ce mardi 23 mai au Kongo central sur décision des autorités.

” Pour circuler au Congo, on a pas besoin des autorités pour une autorisation”, a répondit Katumbi aux policiers.

A noter que le gouverneur du Kongo central avait notifié au Coordonnateur provincial adjoint de Ensemble pour la République quant à ce. Pour l’autorité provinciale, vu la situation sécuritaire volatile de la province et les imprécisions du programme de Ensemble, il était question de reporter les activités de 48 ou 73heures, de limiter les activités en une journée et limiter les activités à un lieu déterminé.

A cet effet, le gouverneur Guy Bandu est rappelé d’urgence à Kinshasa à travers un télégramme signé le Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Nicolas Kazadi.

Mondo Gbado