RDC-RWANDA: La réplique très attendue de Kinshasa face à la déclaration de Paul Kagame

C’est au cours d’un point de presse tenu ce lundi 17 avril à Goma au Nord-Kivu que le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, a dénoncé “une nouvelle provocation” du Président rwandais, Paul Kagame. Comme vous le savez, Paul Kagame a, dans une déclaration faite lors de son déplacement au Bénin, affirmé qu’une partie du territoire rwandais avait été cédée à la RDC. 

Le porte-parole du gouvernement congolais a souligné que « Si le président rwandais a l’habitude de transgresser l’histoire dans son pays le Rwanda, il ne le fera pas en RDC »,  ajoutant en outre que ” C’est une provocation. Et de toute évidence, il est important pour nous de ne pas donner échos à ce discours parce qu’il tend à changer le cours du débat dans sa stratégie de manipulation habituelle“.

Par ailleurs, Patrick MUYAYA précise que le discours de Kigali a changé “maintenant que nous avons démontré clairement que les FDLR c’est un faux prétexte pour envoyer ses troupes en RDC; maintenant qu’on a démontré que la question des réfugiés est une fausse question; d’autant plus que, on n’a jamais dit non au retour de nos compatriotes qui sont là-bas, et d’ailleurs. (Paul Kagame) oublie de dire qu’il y a plus de réfugiés rwandais au Congo que des réfugiés congolais au Rwanda“.

Pour Patrick Muyaya, le president rwandais a perdu la boussole et qu’un accord de démarcation définitive des frontières avait déjà été signé à Goma en juin 2018.

Pour rappel, au cours d’une conférence de presse tenue samedi dernier au Bénin, Paul Kagame a affirmé qu’une partie des terres rwandaises avaient été attribuées au Congo par le colonisateur. Selon lui, cette situation est à la base des conflits qui perdurent depuis des décennies dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

La Rédaction