Nord-Ubangi : l’Évêque du diocèse de Molegbe désaffecte tous les chefs d’établissement du réseau catholique non conformes aux instructions de la Convention !

Dans sa note circulaire du 10 août dernier et ventilée la semaine dernière, l’évêque du Diocèse de Molegbe, Dominique Bulamatari a recouru à des mesures drastiques pour réglementer le secteur de l’enseignement primaire, secondaire et technique du réseau catholique de son ressort. Et sont visés par la décision du prélat catholique, les chefs d’établissement polygames, ceux n’ayant pas accompli le mariage religieux, etc .

Mgr Dominique Bulamatari, en sa qualité de Représentant légal des écoles conventionnées catholiques au sein du Diocèse de Molegbe, a notamment instruit à toutes les coordinations et à la conseillerie du réseau catholique de “décommissionner” tous les chefs d’établissement non en règles avec les instructions de la convention qui régissent les établissements scolaires catholiques.

Tous les chefs d’établissements qui ne sont pas conformes aux instructions doivent être décommissionnés de leur fonction. Il y a plus de deux ans, les instructions leur ont été régulièrement vulgarisées et rappelées sans cesse en vue de se conformer aux règles édictées dans la convention qui lie l’église et l’État Congolais “, lit-on dans la circulaire de Dominique Bulamatari aux conseillers d’enseignement et aux coordinateurs des écoles conventionnées catholiques.

Par ailleurs, l’évêque du diocèse de Molegbe a insisté sur les inscriptions de l’année scolaire 2022-2023 exigeant notamment deux élèves par banc dans les classes de recrutement.

J’instruis d’inscrire selon le nombre de bancs et le cas échéant deux élèves par banc dans les classes de recrutement telles qu’en 1ère année primaire, 7ème année de l’éducation de base et en 1ère année des humanités “, insiste Mgr Dominique Bulamatari.

Avant d’ajouter que “pour une dimension de salle de classe de 8×8 , il faut 18 bancs et non plus“.

Notons que deux mois avant la clôture de l’année scolaire 2021-2022, l’évêque du diocèse de Molegbe avait réuni les coordinateurs des écoles, les enseignants, les chefs d’établissements  ainsi que les parents d’élèves pour leur rappeler les valeurs morales mettant l’accent sur le “décommissionnement” des chefs d’établissement qui ne se confirmeront pas aux instructions relatives à la moralité.

DUTIMO DIDA