RDC : Antoine Nzangi, député national de l’Union sacrée interpellé puis libéré par l’ANR !

Le député national Antoine Nzangi Ngelengbi, élu de Yakoma dans le Nord-Ubangi, a été arrêté et détenu à l’agence nationale des renseignements (ANR) à Kinshasa avant d’être libéré au début de la soirée.

Selon nos sources, Antoine Nzangi, député national membre de l’union sacrée (USN) a été interpellé depuis les avant-midi de ce vendredi 4 mars 2022 et détenu pendant plusieurs heures dans les locaux de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Les raisons de cette arrestation sont jusque là inconnues. Toutefois, le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia explique qu’en sa qualité d’administrateur à la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT), l’honorable Antoine Nzangi Ngelengbi prenait part ce à une réunion jugée « irrégulière » convoquée le Directeur général ai de SCPT.

« Chers collègues, je viens d’avoir un entretien avec l’AG de l’ANR qui m’informe que notre collègue participait à une réunion du conseil d’administration de SCPT convoquée par le DG ai. Réunion jugée anarchique par la hiérarchie, car le DG ai n’avait aucune qualité quant à ce. Il promet de tenir compte de sa qualité de Député national et il ne souhaite pas que je m’y rende sur place aux motifs que les auditions n’ont pas encore commencé ».

Son collègue du Nord-Ubangi, l’honorable Arthur Sedea Ngamo confirme sa libération au début de la soirée de ce même vendredi. «L’honorable Nzangi Antoine vient de retrouver sa liberté de mouvement» a-t-il signalé. Une nouvelle qui a précédé l’apaisement de l’autre élu de Yakoma, l’honorable Justin Dédé Kodoro affirmant qu’il y avait « plus de peur que de mal. Ce n’est pas un problème individuel, mais collectif aux membres du conseil d’administration».

L’honorable Antoine Nzangi est le président du Groupe parlementaire AABC-CODE à l’assemblée nationale. Certaines voix dénoncent ce qu’elles qualifient d’arrestation “sans l’autorisation de l’Assemblée nationale“.

Emmanuel MOMOTOY