RDC : De la vie de délinquance à celle de “bâtisseurs de la nation”

Plus de 2.000 anciens kulunas ( bandits urbains) envoyés à Kaniama Kasese dans le but d’apprendre divers métiers vont désormais bénéficier d’un salaire mensuel en qualité de fonctionnaires de l’État grâce au service national.

Ces jeunes gens, jadis connus comme des kuluna passent de la délinquance à une vie de “bâtisseurs de la nation”. Un motif de gratitude de ces derniers envers le président Félix Tshisekedi.

J’ai fait plusieurs fois la prison à Kinshasa mais on ne m’avait jamais donné la chance d’apprendre un métier et d’avoir cette carte de l’Etat qui va me permettre d’avoir un salaire à vie… Si j’ai aujourd’hui des enfants, ils pourront vivre de mon salaire. Je remercie le chef de l’Etat Fatshi Béton pour cette occasion…“,a dit l’un d’eux dans une vidéo magazine mise en ligne par les services du commandant de ce service national, le général major J-P Kasongo.

C’est au bout de 14 mois de formation et de production que ce premier groupe de bâtisseurs ont reçu leurs cartes et leurs premiers salaires du gouvernement congolais. Ils seront désormais payés chaque mois et en contre partie, construiront des bancs, des écoles, des hôpitaux et autres infrastructures pour le pays.

Hier, j’étais un bandit, aujourd’hui je suis un maître ferrailleur. Avec ce qu’on a appris ici,  plus besoin de faire appel aux chinois, aux américains ou à qui que ce soit. Nous pourrons nous même construire et réparer nos routes“, a poursuivi un autre bâtisseur de ce même groupe.

Le Service National est un organe paramilitaire d’éducation, d’encadrement et de mobilisation des actions civiques et patriotiques en vue de la reconstruction de la RD Congo. Ce service public spécialisé de la Présidence de la République jouit d’une autonomie financière et administrative.

Didier MONDO