RDC : La feuille de route de la CENI place le scrutin présidentiel en décembre 2023

La feuille de route qui n’est pas à confondre avec le calendrier électoral reprend les grandes lignes d’activités que la CENI va mener de novembre 2021 à mars 2027, avec à la baguette le début des préparatifs du nouveau cycle électoral.

Cette feuille de route qui s’étend sur une période de 5 ans (2021-2027) pour le processus électoral en RDC a été publiée ce jeudi 03 février 2022 dans la salle Abbé Mali Mali, au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Kinshasa.

Dans ce document dévoilé par le président de la CENI, Dénis Kadima, il est prévu, entre autres, avant la tenue des prochaines élections, la mise à jour de la cartographie opérationnelle (janvier 2022-mars 2022), l’identification et enrôlement des électeurs (janvier 2022 – juillet 2023), la préparation de l’avant-projet de la loi sur la répartition des sièges par circonscription et par type de scrutin, le suivi de son adoption et de sa promulgation (Juin – juillet 2023). Il est aussi prévu entre septembre et décembre 2023 l’organisation du scrutin direct (présidentielle, législatives nationales et provinciales).

Cependant, Dénis Kadima a évoqué des contraintes qui pourraient avoir une incidence sur cette feuille de route. Il s’agit, d’après lui, des contraintes techniques, financières, sanitaires, politico-sécuritaires et légales.

« Si la méthodologie adoptée n’est pas respectée, nous aurons des difficultés à atteindre notre objectif ultime qui est celui de l’organisation des élections dans le délai», a prévenu Dénis Kadima Kazadi.

La publication de cette feuille de route a été faite en présence non seulement des partenaires techniques et financiers de la , mais également des autorités politico-administratives de la République Démocratique du Congo, des ambassadeurs et chefs diplômantes accrédités en RDC ainsi des représentants des partis et regroupements politiques et de la société civile.

Emmanuel MOMOTOY