Afrique Centrale : Félix Tshisekedi prend la commande de la CEEAC

La passation du pouvoir à la tête de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) entre le président sortant, Denis Sassou N’guesso, et l’entrant, Félix-Antoine Tshisekedi est attendue ce mercredi 19 janvier 2022 à Brazzaville.

Après avoir exercé la présidence de l’Union Africaine pour l’exercice 2021, le chef de l’État congolais prend la commande de cette organisation de l’Afrique centrale à l’occasion des travaux de sa XXè session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement.

Le programme de cette réunion prévoit les allocutions respectives de Lounceny Fall, représentant spécial du SG de l’ONU pour l’Afrique Centrale ; Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union Africaine; Gilberto da predade Verissimo, président de la Commission de la CEEAC et  l’allocution d’ouverture du président sortant Dénis Sassou-N’guesso.

Arrivé mardi 18 janvier soir à Brazzaville, le Chef de l’Etat congolais est accompagné de quelques membres du gouvernement et de ses collaborateurs. Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo prend la présidence de la CEEAC au moment où cette organisation sous-régionale de l’Afrique Centrale est en pleine réforme en vue de sa redynamisation.

Notons que Felix Tshisekedi sera le deuxième président congolais à diriger cette communauté. En 2007, lors de sa XIIIè session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, l’ex-chef de l’Etat, Joseph Kabila, avait été choisi président de la CEEAC par ses collègues.

Créée en 1983, sous l’appellation de l’Union économique et douanière des Etats de l’Afrique centrale (UDEAC), la CEEAC compte 11 pays membres à savoir : le Congo, la RDC, la RCA , l’Angola, le Burundi, le Rwanda, la Guinée équatoriale, le Cameroun, Sao Tomé-et-Principe, le Gabon et le Tchad.

Didier MONDO