Dossier RAM, une sanction parlementaire en gestation contre le 1er ministre

Après plusieurs réactions sans succès au sujet de la suppression des prélèvements de registre des appareils mobiles (RAM), les élus nationaux envisagent passer en acte.

Dans une sortie médiatique faite ce mardi 18 janvier 2022, le député national Eliezer Ntambwe a révélé qu’une sanction parlementaire est en gestation contre le 1er ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, pour non-retrait du décret portant création de RAM.

D’après Eliezer Ntambwe, les députés nationaux accusent le gouvernement de ne pas réagir aux différentes recommandations formulées pour le retrait des prélèvements des frais RAM.

Selon l’élu du district de Lukunga à Kinshasa, Sama Lukonde joue à la politique d’endormissement en lieu et place d’abroger ce décret.

Il faudrait que Sama Lukonde puisse abroger le décret de cette taxe qui vient encore ajouter la souffrance que connaît aujourd’hui le peuple congolais. Mais lui, il a opté pour une politique d’endormissement et il n’a rien fait du tout. C’est comme ça que nous estimons qu’à la rentrée parlementaire de mars, il faut qu’il y ait une action contre monsieur Sama Lukonde“, a-t-il déclaré.

Notons que malgré la réaction de toutes les couches sociales, les frais de RAM continuent toujours à être prélevés à travers les sociétés de télécommunications.

Didier MONDO