RDC/Assemblée nationale : Une motion en gestation pour la destitution de Christophe Mboso Nkodia

A la surprise générale, l’initiative de cette démarche est l’oeuvre de l’Union Sacrée, une plateforme de la majorité au pouvoir né de la rupture FCC-CACH.

Le député national, membre de l’Union sacrée, Adrien Phoba qui prend les commandes de la démarche pour la destitution de Christophe Mboso N’kodia affirme que les signatures sont en train d’être récoltées à l’Assemblée nationale. Et d’après lui, cette pétition est déjà soutenue par 98 députés membres de l’Union Sacrée.

“Moi, je n’ai aucun problème avec notre président. Je suis en très bon terme avec tous les membres du bureau. D’ailleurs, nous sommes tous membres de l’union sacrée. Seulement, depuis un certain moment il y a entrave au contrôle parlementaire sérieux et régulier conformément à l’article 100 de la Constitution. Les députés ne contrôlent pas. Quand je vois le travail que réalise l’IGF, non ! ça me révolte. Je me dis que ça c’est le travail d’un député. Donc, nous avons perdu même le sens du prestige d’un député”, déclare le député initiateur de la pétition.

Adrien Phoba ajoute par la suite qu’ “Il y a aussi le blocage des initiatives législatives des députés nationaux durant des sessions entières en violation de l’article 100 de la constitution. Et en plus, il y a le manque d’une organisation sérieuse des travaux en commission permanente. Et à cela, il faut souligner le refus d’accorder la parole à un député en plénière avant ou en cours d’un débat par une motion incidentielle “.

Il sied de noter qu’avec 125 signatures enregistrées, cette pétition sera valable selon le règlement intérieur qui exige le 1/4 du nombre total de députés et sera par la suite transmise au Bureau de l’Assemblée nationale pour son examen.

L’avenir nous en dira plus.

Didier Mondo