RDC/CENI : ” La coalition Lamuka/aile Fayulu voit les choses en extrémiste, elle ne doit pas nous donner un ordre ” (Abbé Donatien N’shole)

Interrogé ce dimanche 08 août au cours de l’émission face à face (Top Congo FM) sur les accusations selon lesquelles il aurait éteint les lumières lors de la réunion des confessions religieuses au centre interdiocésain, l’abbé Donatien N’shole affirme que les chefs religieux n’ont pas été chassés et que ” Dodo Kamba a menti “.

Contrairement à ce qu’il a raconté,

” je leur ai dit que le président (Mgr Utembi) a déjà conclu la réunion, je serai obligé d’éteindre les lumières et fermer les portes . Il n’y avait aucun technicien. Je n’ai même pas touché à l’interrupteur. Je n’ai jamais chassé les pasteurs de la salle. Je leur avait dit que je dois éteindre les lumières pour aller dormir, je suis fatigué “, a précisé le prélat catholique.

En ce qui concerne le refus de la coalition Lamuka/aile Martin Fayulu qui a demandé aux confessions religieuses de ne pas entériner la désignation de leur délégué à la CENI sans un large consensus et des reformes électorales, le Secrétaire Général de la CENCO accuse cette coalition de voir les choses en extrémiste.

” La coalition Lamuka/aile Martin Fayulu voit les choses en extrémiste, il ne doit pas nous donner un ordre “, répond ainsi Donatien N’shole à Matin Fayulu qui leur a demandé de ne pas envoyer leurs délégués à la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Pour rappel, les chefs religieux congolais n’ont pas réussi à désigner le candidat président de la CENI de manière consensuelle, à l’expiration du délai fixé au 28 juillet dernier et de 48 heures supplémentaires leur accordées par l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia.

Si les 6 confessions religieuses affirment avoir élu Denis Kadima, selon certaines sources discrètes, les églises catholique et protestante qui soutenaient, elles, Cyrille Ebotoko laissent entendre qu’il n’y a pas eu consensus, ni élection d’un des candidats à l’issu des travaux.

Didier Mondo, Correspondant à Kinshasa