Gbadolite : Le scellage du Temple Évangélique Macédoine crée des troubles sans précédents au sein de la 51e CEUM

La Police Nationale Congolaise est passée à la vitesse de croisière, après son échec du 7 juillet dernier à l’église protestante , paroisse Macédoine de Gbadolite.

Les éléments de l’ordre , dépêchés par la justice ont pris d’assaut le matin du mardi 13 juillet la concession paroissiale en vue de sceller le temple querellé depuis un temps.

Ce scellage de l’église est intervenu vers 5 heures de la matinée par les policiers, en exécution de la décision du parquet général près la Cour d’appel du Nord-Ubangi sous référence R.I/79/PG O30 /FNI/065/SEC/2021.

Situation qui a mobilisé des fidèles de l’église de l’aile dissidente qui s’est accaparée de ce temple.

Les fidèles se sont présentés contre vents et marées spectaculaires et ont cassé la porte scellée .

” Nous avons descellé , qu’ils viennent réouvrir et nous restons ici pour ça ” , ont – ils unanimement déclaré.

Ayant appris la nouvelle , le Maire de la ville, Joseph Molegbe Damba décide d’apparaître sur scène. Lui qui est souvent pointé du doigt par les occupants du temple querellé.

Ce dernier n’a pas été accueilli. Il a été plutôt qualifié de donneur d’ordre de la fermeture de leur église.

Joseph Molegbe Samba tente d’apaiser les esprits surchauffés, mais en vain au regard de la tension perceptible sur terrain .

Pour calmer la tension , le vice – gouverneur et gouverneur ad intérime du Nord – Ubangi est descendu sur le lieu des troubles .

Oscar Oshobale Oyozu , a appelé au calme en attendant un compromis tout en s’adressant directement aux fidèles protestants protestateurs en ces termes : ” l’église est un patrimoine du Christ et de ce fait , elle rassemble toutes les communautés confondues , elle n’est pas à confondre avec les considérations tribales .

Et , j’invite les uns et les autres au calme , une solution pacifique sera trouvée pour préserver la paix sociale et remettre chaque Camp dans son droit ” , a souligné le gouverneur intérimaire du Nord-Ubangi.

Des propos qui ont fait parler l’un des pasteurs de ceux qui réclament l’appartenance de ce temple.

“Nous sommes très flatté par la descente sur terrain de nos autorités et le tout pourra trouver une issue à notre faveur” explique le Révérend pasteur Georges Bonganga. Ce dernier a immédiatement présenté les excuses de leurs fidèles au Maire de la ville qui a fait l’objet d’humiliation à son arrivée.

” Monsieur le maire ; au nom des fidèles de la paroisse Macédoine , nous vous présentons nos excuses pour pour tout ce qui s’est déroulé ici et vous déclarons innocent dans le dossier ” fin de citation

Notons que l’ambiance tendue qui a prévalu mardi matin à la Paroisse centrale de la 51e CEUM , dérive d’un vieux conflit autour d’un leadership où l’ on note depuis décembre 2020 la contestation de l’élection du Révérend Duale Langba à la tête de la 51e Communauté Evangélique de l’Ubangi – Mongala ( CEUM ).

En janvier 2021, naîtra une aille dissidente lors d’une assemblée générale extraordinaire autour de la contestation de l’élection de Duale Langba. La dissidence déclare gérer les trois de cinq pools que compose la 51e CEUM . Ces trois pools sont donc Gbadolite , Bumba et Wasolo .

DUTIMO DIDA