Coup d’Etat manqué à Kinshasa : place au procès

Les enquêtes terminées, le gouvernement annonce l’ouverture du procès à l’encontre des personnes impliquées dans les jours à venir. Selon l’Agence congolaise de presse (ACP), ce procès tant attendu commence bientôt et l’affaire a été soumise au parquet militaire à Kinshasa.

D’après la même source, hormis les présumés assaillants capturés, des agents de sécurité accusés d’exactions extrajudiciaires contre les quelques putschistes captifs en filmant leur interrogatoire aussi bien que leur meurtre seront aussi jugés dans le cadre de ce procès.

Pour rappel, les forces armées de la République démocratiques du Congo (FARDC) ont affirmé avoir déjoué un coup d’État le 19 mai dernier à Kinshasa. Une quarantaine de personnes ont tenté de renverser le pouvoir en place en s’attaquant au Palais de la nation, l’actuel du président de la République, Félix Tshisekedi, et également à la résidence de l’ex vice-premier ministre et président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe. Quatre personnes parmi les putschistes sont des citoyens américains.

Emmanuel MOMOTOY