Nord-Ubangi : un mort et plusieurs blessés, bilan d’un accrochage entre la population de Pandu et les FARDC

La scène est partie de la mort tragique d’un jeune diplômé d’État ce lundi 13 Février dernier à Pandu, chef-lieu du secteur de Banda dans le territoire de Bosobolo. Une mort dont la cause est attribuée à un homme soupçonné d’avoir usé de phénomène fétichiste communément appelé ” talimbi” autrement dit “homme crocodile” pour faire disparaitre tragiquement ce jeune garçon!

La goutte d’eau a débordé les vases lorsque les jeunes du milieu ont tenté à leur tour mettre un terme à la vie de ce présumé “homme crocodile”. Et pour garantir sa sécurité, l’homme a été pris et gardé par les éléments des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Cependant,  la population voulait coûte que coûte se rendre justice.

C’est de là que les affrontements ont eu lieu entre les deux camps à l’issu desquels un des manifestants a reçu une balle et est succombé sur le champ. Le militaire auteur de ce tire a été à son tour molesté par la foule en colère.

Fouillant les représailles des militaires, la population a vidé le village. Les autorités provinciales saisies du dossier ont dépêché ce mardi 14 février le rapporteur de l’Assemblée provinciale du Nord-Ubangi et quelques responsables des services de sécurité à Pandu pour s’enquérir de la situation et ramener la paix dans cette partie de la province.

Robert Mwata dit avoir assisté ce mercredi 15 février à l’enterrement du garçon décédé par balle et que le militaire copieusement tabassé a été ramené au centre de santé de Pandu où il suit des soins appropriés.

Cet élu provincial, joint au téléphone,  souligne que son état n’est pas à craindre selon les premiers diagnostics du corps soignant. Ce jeudi 16 février, la journée sera consacrée à la sensibilisation de la population afin qu’elle regagne le village et vaquer à ses occupations, a souligné Robert Mwata.

Pour l’instant, un calme précaire s’observe  dans la cité de Pandu, située à la frontière avec la République centrafricaine à partir du territoire de Bosobolo dans la province du Nord-Ubangi.

Ange NDANYO