HGR/GBADOLITE : Mort d’un nouveau-né à cause d’un accouchement non assisté

Abandonnée à son triste sort à l’entrée de la salle de maternité de l’Hôpital Général de Référence de Gbadolite, une jeune femme accouchant impuissament seule alors qu’elle avait besoin du corps médical a frôlé la mort en y laissant son joli petit garçon.

Le scénario s’est déroulé la nuit du vendredi n’a 12 au samedi 13 novembre 2021. Et cet accouchement non assisté a été catastrophique pour cette famille pourtant en présence des infirmiers qui ont opté ne rien faire parce qu’ils “sont en grève“! Et c’est le nouveau-né qui n’est pas sorti indemne car il était tombé par terre durant l’accouchement et meurt quelques heures après.

C’est ce qu’a rapporté le père de ce mort né, Reddy NGBENZA qui, d’après les témoignages, voulait à tout prix s’apprendre à ces infirmiers présents spectateurs de cette scène de désolation.

Ce dernier déplore et condamne le comportement de ces professionnels de santé qui pouvaient, au nom de leur serment, venir en aide à sa femme même s’ils sont en cessation d’activité.

Freddy NGBENZA affirme par ailleurs qu’il y avait deux femmes dont les enfants seraient déjà décédés dans leur ventre et qu’il y a une nécessité d’intervention chirurgicale qui ne vient pas. Celui-ci craint d’ailleurs pour la vie de ces femmes abandonnées. Les autorités sanitaires n’ont pas voulu commenter cette information nous renvoyant au corps syndical des infirmiers qui aurait durcit le ton de leur grogne sociale.

Rappelons que les infirmiers sont en grève depuis 90 jours sans réponses de la part du gouvernement congolais. Et ils ont organisé dernièrement des sit-in à travers le pays pour faire attendre leurs désidératas.

Rodrigue KOLABA