RDC/JUSTICE : Condamné à 2 ans de prison, Jacky Ndala voit sa peine être réduite à 22 mois

Après avoir été condamné au premier degré à 2 ans de prison de servitude pénale, pour incitation à la désobéissance civile, le responsable de la jeunesse du parti politique Ensemble pour la République, Jacky Ndala, voit sa peine être réduite à 22 mois en appel.

Le verdict est prononcé à la suite du procès en apspel du mercredi 1er septembre 2021 au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Kinkole.

Notons que Jacky Ndala, l’un des lieutenants de Moïse Katumbi, avait été jugé en procédure de flagrance le 20 juillet dernier pour incitation à la désobéissance civile, et avait écopé de 2 ans de prison en première instance par le Tribunal de paix de Kinkole.

Pour rappel, deux jours avant sa condamnation au premier degré, le Président de la jeunesse d’Ensemble pour la République avait été appréhendé à son domicile par les agents des services de sécurité après la diffusion dans les réseaux sociaux d’une vidéo où il était en train de sonner la révolte contre la proposition de loi Tshiani consacrée au verrouillage des postes régaliens en RDC. Une loi qui, selon certains observateurs, est une manœuvre du pouvoir en place pour écarter Moïse Katumbi de la présidentielle de 2023.

Didier Mondo