Nord-Ubangi : Pour la toute première fois, les jeunes s’intéressent au climat des affaires, sous le coaching de la division provinciale du plan!

Comment investir, comment entreprendre”, c’est le thème qui a été au cœur d’un vif atelier de formation sollicité et amplement agrémenté par Zacharie Yahonga, chef de division provinciale ayant le plan dans ses attributions dans le Nord-Ubangi.

Le conseil provincial de la jeunesse du Nord- Ubangi (CPJ), structure étatique qui encadre les jeunes, placent l’année 2024, année d’entrepreneuriat en faveur des jeunes tendances confondues. Et pour y parvenir, le CPJ que préside Max Nzinga a organisé Jeudi, 18 janvier à Gbadolite, un atelier de formation de masse qui a mis au tour de la table les associations des jeunes et ceux indépendants en vue d’intérioriser les acquis de l’entrepreneuriat, socle de développement socioéconomique,le cas en exergue, l’émergence des jeunes entrepreneurs de la province du Nord- Ubangi, longtemps restés à la solde des politiciens à mal de positionnement.

L’année 2024, aura été déterminante pour la province du Nord-Ubangi, qui impose aux jeunes de s’engager dans le climat des affaires qui passe par l’entrepreneuriat“, a souhaité Max Nzinga, président provincial du conseil de la jeunesse dans le Nord-Ubangi.

Réunis dans l’enceinte du bâtiment administratif qu’abrite la division provinciale du plan à Gbadolite, Max Nzinga a exhorté les participants à capitaliser les enseignements modulés de formation du jour.

Chers jeunes, l’heure a sonné pour l’essor et l’élan des enjeux sociaux et économiques de la province dont vous constituée la force. C’est ainsi que je vous invite à accorder une attention particulière à cette formation,(…), a insisté le responsable du conseil de la jeunesse dans son mot de bienvenue.

L’orateur de la séance, Zacharie Yahonga chef de division provinciale du plan s’est appesanti sur la citation de professeur Daniel Mukokosamba qui stipule “Un peuple qui ne se nourrit pas soit même, n’est pas un peuple libre et n’est pas maître de son destin” avant d’aborder son thème axé sur comment investir, comment entreprendre.

Je m’en voudrais avant tout, vous inspirer de la pensée de professeur Daniel Mukokosamba, qui stipule : Un peuple qui ne se nourrit pas soit même n’est pas un peuple libre et n’est maître de son destin“, a dit l’orateur Zacharie Yahonga qui s’est, par la suite attelé sur les missions de la division provinciale du plan.

La Division du plan poursuit principalement la noble mission de planifier, de reprogrammer la politique pour le développement économique et social d’une province“, a martelé l’orateur.

À lui de renchérir :

La division provinciale du plan assiste le gouvernement provincial à mettre sur pied un plan dans chaque domaines pour le développement de l’entité. La division a dans ses attributions le rôle de faire le suivi et évaluation, elle peut de même proposer les directives et orientations stratégiques en vue d’un éventuel développement “,

Aux jeunes entrepreneurs,la division provinciale du plan s’assigne l’objectif de vous promouvoir, de formuler le Plaidoyer en vue de l’obtention des documents légaux,socles de l’entrepreneuriat et la division du plan a dans ses prérogatives de vous accompagner au près des différentes organisations pour le financement des vos projets.

Je fais miennes les missions de vous inviter à légaliser vos documents qui ne coûtent pas assez d’argent et je réitère le vœu de ma division de faire réussir les jeunes dans le climat des affaires,par l’entrepreneuriat“, a dit Zacharie Yahonga du plan dans le Nord-Ubangi.

Notons que le CD plan au nord-Ubangi a mis l’accent sur les agences et instituts clés tels que l’ANAPI,l’INS et autres structures par où les jeunes initiés seront des entrepreneurs. Ainsi, le tout s’est terminé par une note de satisfaction et de convivialité des participants.

DUTIMO DIDA