EPST/Nord Ubangi : proclamation des résultats sans bulletins authentiques aux élèves à Gbadolite

La situation est similaire aux années scolaires antérieures où les élèves sont proclamés que sur base des extraits des bulletins tenant lieu des originaux.

Dans la province Éducationnelle de l’EPST/ Nord-Ubangi I à Gbadolite, le calendrier scolaire 2023 est respecté à travers les Écoles de la ville.

La particularité de la clôture de cette année scolaire s’arrondit autour des extraits-bulletins remis aux élèves par les chefs d’etablissements tant au niveau du primaire où est prônée la gratuité de l’enseignement qu’au niveau du secondaire.

“Nous ne comprenons pas pourquoi nos enfants doivent recevoir des tenants lieu à la place des bulletins authentiques, pourtant nous avons payé au début de l’année les 1000FC pour les bulletins de nos enfants”, s’exclament les parents partis assister leurs enfants à la séance de proclamation intervenue samedi, 1er juillet conformément au calendrier scolaire de 2023.

Le Directeur Provincial de l’EPST Nord Ubangi I incombe la faute aux chefs d’établissements et aux gestionnaires qui n’ont pas versé l’argent à temps record.

“Les chefs d’établissements n’ont versé aucun rond devant faciliter les opérations d’octroi des bulletins authentiques”, a indiqué Jérôme yatungu, directeur Provincial de l’EPST Nord-Ubangi I.

À lui d’ajouter :

Malgré cela, les bulletins sont disponibles et seront retirés lundi, 3 juillet à l’Agence moyennant 4.302$.

” J’invite, dans le cadre de la gratuité de l’enseignement tous les Directeurs des Écoles Primaires publiques à passer mardi, 4 juillet à la Division Provinciale de l’EPST pour retirer les bulletins originaux de leurs enfants. Par ailleurs, les préfets en règle de versement peuvent aussi se présenter pour le retrait des bulletins”, a souligné le Proved Jérôme yatungu.

” Je préconise des poursuites judiciaires à l’endroit des agents de la coordination des écoles conventionnés Catholiques. Ces derniers se sont permis de percevoir les frais de bulletins au près des préfets alors qu’ils n’ont pas qualité de le faire”, a alerté le Proved Jérôme yatungu de l’EPST Nord-Ubangi I.

La plupart des chefs d’établissements interrogés ont avoué avoir versé l’argent pour les bulletins et ne sont pas en possession des ces documents.

” Ce n’est pas du nouveau, c’est chaque année scolaire que nous versons l’argent des bulletins originaux,mais ces bulletins ne nous parviennent pas”, a martelé l’un des préfets qui a recquit l’anonymat.

Notons que les parents d’élèves ne jurent qu’avoir les bulletins originaux de leurs enfants et non des extraits-bulletins qui n’inspirent pas confiance.

DUTIMO DIDA