Nord-Ubangi : Le ministre des ressources hydrauliques, Olivier Mwenze a clôturé sa mission dans le grand Équateur à Gbadolite

En mission depuis le samedi dernier dans le grand Équateur, Le ministre des ressources hydrauliques et électricité, Olivier Mwenze Mukaleng a bouclé sa tournée à Gbadolite, dans le Nord-Ubangi. Olivier Mwenze Mukaleng, à la tête d’une forte délégation de plus ou moins 22 personnes a été accueillie ce jeudi 17 mars 2022 par les autorités provinciales conduites par Liévin Maloba, ministre provincial de l’environnement faisant fonction du gouverneur ad intérim.

Le ministre des ressources hydrauliques et électricité s’est imprégné de la situation que traverse la Société Nationale d’électricité (SNEL) et de la Régie de distribution d’eau (REGIDESO) à la suite d’une visite éclaire de leurs installations.

Nous sommes envoyés par le Chef de l’État pour voir comment améliorer tout ce qui concerne la desserte en eau potable et électricité pour la ville de Gbadolite et le reste du Nord-Ubangi en général” a-t-il dit aux autorités devant les installations techniques de la REGIDESO.

A Mobayi-Mbongo où il est allé visiter la centrale hydroélectrique, le ministre des ressources hydrauliques et électricité a rassuré à la population qu’il y “aura un changement dans son secteur au Nord-Ubangi” avec l’arrivée du Chef de l’État.

Il faut noter que la centrale hydroélectrique de Mobayi-Mbongo  fonctionne actuellement avec un seul groupe sur les 3 installés et ne produit que  3 mégawatts au lieu de 11 comme initialement prévu.

Le ministre des ressources hydrauliques et électricité a également abordé la question de l’achèvement du pont de Mobayi-Mbongo sur la rivière Ubangi. “J’ai eu à parcourir un peu ce territoire, c’est beau, et je vous remercie sincèrement pour votre accueille. Mais la question de ce pont du barrage de Mobayi-Mbongo me touche au coeur, j’ai récolté les problèmes de mon secteur, je ferai rapport à qui de droit pour l’achèvement de ce pont pouvant relier la RDC, mon pays, et la RCA. Car, ça ne reste que quelques centaines des mètres et, une fois fini, ça ouvrira des opportunités à cette région pour son décollage comme d’autres provinces du pays. Je tiens vraiment au coeur et je vais l’exposé au prochain conseil des ministres pour qu’on y réfléchisse ensemble sur des solutions qu’on peut apporter à cela” a rassuré Olivier Mwenge Mukaleng.

Rodrigue KOLABA