Nord-Ubangi : La société civile en sit-in dénonciateur des conditions carcérales à la prison de Gbadolite

Le groupe thématique “Droits humains” du Cadre de Concertation Provincial de la Société Civile du Nord-Ubangi (CCPSC-NU) sonne l’alerte sur les conditions carcérales à la prison centrale de Gbadolite.

Les défenseurs des droits humains, membres de cette thématique, ont organisé un sit-in de trois heures devant la mairie de Gbadolite pour exprimer leur désapprobation sur les conditions de vie des détenus et prisonniers incarcérés à la prison centrale de Gbadolite.

Ces derniers dénoncent entre autre dans un mémo adressé à la Ministre de la justice, je cite, l’inexistence de la prise en charge médicale des prisonniers et surtout l’absence totale des installations hygiéniques. Tous les besoins urinaires et fécaux sont dans un fût servant de cuve de fortune à l’intérieur des cellules !

Ce qui sans doute occasionne l’apparition des symptômes de maladies hydriques et autres dont la toux chronique, gale…Aucune mesure des gestes barrières contre le COVID-19 n’y est observée et les prisonniers passent la nuit à même le sol.

Les défenseurs des droits humains notent également dans leur mémo lu et remis au maire de la ville, Joseph Molegbe, la non prise en charge du personnel administratif et pénitentiaire de la prison centrale de Gbadolite. Ce personnel demeure encore non mécanisé et non payé !

Au regard de ce tableau sombre, les membres du groupe thématique Droits humains du CCPSC-NU recommande la construction urgente des installations hygiéniques et sanitaires au profit de prisonniers et la mécanisation ainsi que le payement du personnel administratif et pénitentiaire de la prison centrale de Gbadolite.

Emmanuel MOMOTOY