Nord-Ubangi : Augmentation vertigineuse de taux de mortalité dans la cité de Bili à Bosobolo!

Dans la cité de Bili située à 160 km de la ville de Gbadolite, plusieurs cas de décès à répétition sont signalés de la communauté. Selon Roger Basukiabi, médecin chef de Zone de santé de Bili, ces décès sont plutôt enregistrés dans la communauté que dans des structures sanitaires.

Ce dernier a affirmé, dans une déclaration faite ce jeudi 10 février 2022 dans une radio locale, que “la population recourt à des médicaments indigènes en dehors de la couverture médicale de la zone de santé de Bili” pour se faire soigner. Une ” situation qui justifie la recrudescence des décès sur place au sein de la communauté “, a-t-il rapporté.

À Roger Basukiabi d’ajouter :

On a dû même détecter le cas de rougeole chez les enfants pendant cette période des décès qui sont signalés à Bili, mais la population estime mieux se faire soigner hors le circuit médical de la zone de santé de Bili “a-t-il renchérit.

Cependant pour certaines personnes qui se sont livrées à liberatenews.info, ce qui se passe à Bili où un jour ne passe sans enregistrer des cas de décès serait lié à l’absence de Médecins Sans Frontières (MSF) qui a cessé ses activités dans la région depuis Décembre 2021.

La situation paraît préoccupante. Le médecin chef de zone de santé de Bili lance un SOS en direction des structures sanitaires tant nationales qu’internationales en vue de venir en aide sanitaire à cette population de la cité de Bili.

DUTIMO DIDA