Désignation des membres de la CENI : Le processus de choix du nouveau président s’achève le mardi prochain

Le processus de la désignation des nouveaux animateurs de la Commission Electorale Nationale Indépendante entre dans sa phase cruciale. A peine entrer dans la zone de turbulences hier, la procession de choix du futur président de la CENI provoque des secousses. L’atterrissage risque d’être musclé. Les Chefs de Confessions religieuses qui tiennent la plaque tournante de la désignation du président de cette institution d’appui à la démocratie sont donc avertis.

En dépit des agitations observées hier, les choses sérieuses commencent le mardi 27 juillet 2021 avec à la clé la mise en place d’un secrétariat technique qui a pour mission d’analyser les dossiers de candidats et d’éliminer ceux qui n’auront pas remplis les critères exigés et les Chefs de Confessions religieuses en détermineront les conclusions de ce travail le même jour. Information livrée à la presse par le Secrétaire Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), Abbé Donatien Nshole, à l’issue de la plénière de ce vendredi 23 juillet à Kinshasa. Plénière qui a regroupé les chefs de confessions religieuses au tour d’une « option consensuelle dans la désignation » de leurs candidats à la CENI.

A en croire le communiqué des Chefs de Confessions religieuses du 23 juillet 2021, certains d’entre eux font déjà objet des pressions politiques, des intimidations et des menaces visant à les empêcher de faire librement leur travail. Un scénario que ces derniers qualifient d’abus du pouvoir et mettent en garde les auteurs de ces intimidations et menaces qu’ils disent connaître.

Concernant les critères de désignation, les Chefs de Confessions religieuses disent se référer à la loi de la CENI qui fixe les règles.

L’idéal pour nous sera basé sur la personne ayant un leadership éthique et consensuel avéré, une maitrise de la gouvernance électorale, des compétences managériales, une loyauté sans faille au respect de la Constitution et des lois de la République et un courage exceptionnel de proclamer les véritables résultats issus des urnes » affirme le communiqué.

Le sprint final est donc lancé pour le mardi prochain, car la liste des personnes désignées, des procès-verbaux ainsi que des dossiers complets des intéressés est attendue au plus tard le mercredi 28 juillet 2021 à l’Assemblée nationale, conformément à la lettre du 14 juillet dernier du Président de la Chambre basse du parlement aux parties prenantes du processus de désignation des nouveaux animateurs de la CENI. En attendant, le mystère plane encore autour des noms de candidats ainsi que leur nombre pour le poste du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante.

Rédaction